Edmond Sagot, le fondateur

Le libraire marchand d’art

Edmond-Honoré Sagot
Edmond-Honoré Sagot (1857-1917)

Edmond Sagot (1857 † 1917), libraire et marchand d’art, éditeur d’estampes et d’affiches originales, est le fondateur de la galerie Sagot – Le Garrec.
C’est lui qui ouvre à Paris en 1881 au 53 rue d’Argout une librairie artistique. Dès 1884, il va faire évoluer ses activités vers le commerce d’estampes. La maison « Ed. Sagot » prend alors pour adresse le 39 bis rue de Châteaudun. Edmond Sagot y vend dessins, eaux-fortes et lithographies, entouré de tout le matériel d’encadrement et de dessin nécessaire.

L’affichomane

Ed. Sagot - Estampes et affiches illustrées - 1900
Ed. Sagot – Estampes et affiches illustrées, 1900

En précurseur d’un marché qui aujourd’hui connaît un intérêt très vif, Edmond Sagot estime que l’affiche lithographiée ou typographiée est une œuvre d’art à part entière, un original digne d’être collectionné, au même titre que l’estampe ou le dessin. Peu à peu, grâce à son commerce de gravures et à sa connaissance des imprimeurs et des lithographes, il commence à se constituer un stock d’affiches anciennes et modernes. Ces pièces, acquises à une période où quasiment personne ne devine l’intérêt de la chose, lui permettent de rassembler un choix exceptionnel d’œuvres sur papier. En 1891, il édite un important catalogue d’affiches à prix marqués. Ce précieux catalogue, dont la couverture est une lithographie originale de Jules Chéret en couleurs, comporte 2233 numéros. Ce catalogue qui figure parmi les premiers ouvrages consacrés à l’affiche est en partie à l’origine de ce qu’Ernest Maindron et Octave Uzanne appellent bientôt l’« affichomanie ». Diffusé en petit nombre et devenu rarissime, cette somme de fiches minutieusement établies est une mine de renseignements et d’informations sur l’affiche du XIXème siècle et sur ses créateurs de Charlet à Chéret en passant par Toulouse-Lautrec, Steinlen, Mucha et les innombrables dessinateurs qui travaillèrent pour ce commerce en plein développement. Sagot fut l’un des pionniers et leaders parisiens de cette nouvelle forme d’art, sa galerie sert de relais de diffusion et devient un lieu d’échanges entre de nombreux critiques d’art et de jeunes artistes.

Le patriarche

Plus tard, il associe à son activité son gendre, Maurice Le Garrec, qui, en 1917 reprend la galerie sous le nom de « Sagot – Le Garrec, marchand d’estampes », et déménage au 18 rue Guénégaud.
Edmond Sagot est le frère aîné du marchand d’art parisien Clovis Sagot, dit « Sagot le jeune ».
Aujourd’hui la galerie Sagot – Le Garrec, l’une des plus anciennes encore en activité, est gérée par Nicolas Romand, 5ème génération de marchand, et se situe au 10 rue de Buci.

Retrouvez une courte biographie d’Edmond Sagot, en anglais, sur le site du Musée Van Gogh.