Alfredo Müller

Exposition d’estampes

Du 12 décembre 2014 au 24 janvier 2015

Alfredo Müller. Le vieux port du Pollet à Dieppe. 1898-1903. Eau-forte et aquatinte en couleurs. Catalogue raisonné E68.
Alfredo Müller – Le vieux port du Pollet à Dieppe
Nicolas Romand et la galerie Sagot – Le Garrec ont eu le plaisir de présenter une sélection d’estampes d’Alfredo Müller, majoritairement des eaux-fortes en couleurs mais aussi quelques pointe sèches.

Alfredo Müller (1869 – 1939)
Alfredo Müller (1869 – 1939)

Alfredo Müller. Ce nom de Müller est malheureusement trop méconnu : il y a un siècle déjà, le sculpteur Jean Dampt écrivait au Florentin Libero Andreotti pour nommer l’artiste : « votre ami, ce géant italien qui a un nom allemand ». Cet Italien, né à Livourne où il suivit des cours de peinture académique avec Michele Gordigiani, émigre à Paris en 1885. Il y sera chaleureusement accueilli par Eugène Delâtre. Son style vaporeux, alliant les nuances de l’eau-forte et des tons délicats, séduira tout de suite le milieu des artistes graveurs du moment.
Alfredo Müller a pourtant participé activement à « la révolution de la couleur » qui chamboule complètement l’art sur papier au début du XXe siècle. Sa gravure est totalement parisienne. Il fut une figure familière du Montmartre à l’aube du XXe siècle. Ses très nombreuses eaux-fortes en couleurs sont des commandes de ses éditeurs Ambroise Vollard d’abord, puis Edmond Sagot, Pierrefort et d’autres.
En exposant quelques œuvres de cet artiste toujours en quête de prouesses techniques, la galerie Sagot – Le Garrec vous invite à découvrir ou redécouvrir l’âge d’or de la gravure à l’eau-forte.
Pour aller plus loin : Les Amis d’Alfredo Müller


Aucun produit ne correspond à votre sélection.